Les 4 saisons du houblon

Le fruit d’une année entière de soins assidus

Août est le mois idéal pour admirer le houblon en pleine floraison. Mais prenez garde de ne pas trop tarder, car en septembre il est déjà récolté (« cueilli »). Le houblon est cependant bien plus que quelques mois de délices pour les yeux des passants. C’est le fruit d’une année entière de soins attentifs et de travail acharné.

Automne

A l’automne, les parcelles et installations connexes sont préparées pour le nouveau cycle de production. Nous effectuons la maintenance de toute l’infrastructure et réalisons les réparations nécessaires.

Hiver

En novembre et décembre, nous sectionnons les parties inférieures résiduelles des lianes pour faire place nette à la nouvelle production de houblon.

En hiver, le plant de houblon entre dans une période de profond sommeil hivernal.

A partir de février-mars, les jeunes pousses tendres, ou jets de houblon, peuvent être récoltées. Ce mets délicat n’est disponible que durant quelques semaines chaque année, ce qui le rend très prisé des chefs et gastronomes.

Printemps

Après la récolte des jets de houblon en mars, nous pouvons éliminer les résidus de l’année précédente pour permettre au nouveau houblon d’émerger à la surface du sol.

En avril, nous fixons les nouveaux fils de fer verticaux aux fils horizontaux de plus gros calibre.

Un mois plus tard, le houblon atteint une hauteur d’environ 50 cm, ce qui permet de l’orienter (manuellement) autour des « fils de croissance ». Cette opération s’effectue toujours dans la même direction, à savoir dans le sens de la trajectoire du soleil. Maintenant, le plant peut commencer sa longue ascension vers le sommet.

Eté

Au début de l’été, le petit pied de houblon s’est transformé en longue liane d’environ 7 mètres de long.

Le houblon entre en floraison à partir de la mi-juillet.

La cueillette

En septembre vient le moment de la cueillette. Lorsque le houblon arrive à maturité – à une date variable selon la variété – le houblonnier retourne au champ. Les lianes sont sectionnées en leurs parties inférieure et supérieure et chargées sur une charrette pour être amenées à l’exploitation. Là-bas, nous attachons les lianes manuellement une à une à la cueilleuse, qui sépare mécaniquement les cônes des lianes. Ils sont triés (pour éliminer les feuilles et tiges résiduelles) et transportés vers le séchoir. Les résidus – c.-à-d. les lianes nues et les feuilles – sont retournés au champ en temps qu’amendement organique.

Etalement et séchage

Les cônes sont étalés uniformément et séchés dans le séchoir traversé par un flux d’air chaud. L’étalement uniforme du houblon s’effectue de façon entièrement automatisée. Visionnez ici une vidéo de ce procédé.

Lorsque le taux d’humidité des cônes – contrôlée à l’aide d’un hygromètre – atteint environ 10%, le houblon est mis à refroidir à température ambiante. Il est ensuite compacté en ballots et entreposé en chambre froide. De là, nous répartissons le houblon dans des emballages plus petits pour la vente ou la transformation en pellets.

La conservation

La température idéale pour la conservation du houblon est de 3°C. C’est à cette température que le houblon frais ou compacté de même que les pellets ont une stabilité maximale.

Forrest Farm © 2019 - Conditions d'utilisation - Vie privée - Sitemap
Afin de vous proposer le meilleur service possible, ce site Web utilise les « cookies ». En surfant sur ce site Web, vous consentez à la transmission de tels fichiers à votre ordinateur.Je comprends